Dans un milieu sec, on dit que la vie n'est pas possible.

Et pourtant...

Un milieu sec exogène est l'apport d'un liquide amené par l'extérieur, le corps ne se retrouvera jamais dans un milieu sec grâce à l'eau endogène. 

Cette eau sera produite par les facteurs de transformations des graisses et des protéines par le corps et produira de l'eau qu'on appelle endogène. Qui provient directement de notre corps. 

 

 

Pour environ 100gr. de graisse le corps les transforme en 110gr. d'eau cette transformation s'appelle la lipolyse. 

Et pas que... Car au tout début il va déjà transformer ces réserves de sucres. 

Pourquoi avoir peur de jeûner sec sachant que nous sommes constitué de 70 à 80% d'eau ? 

 

Se lancer dans un jeûne sec long est bien entendu peu recommandé, par contre faire 1 ou 2 jours de jeûne sec nous sera bénéfique sur tous ces aspects. 

Sachant que 1 jour de jeûne sec est équivaut à 3 jours de jeûne hydrique et dès le 5ème jour de jeûne sec cela est équivaut à 5 jours de jeûne à l'eau. Nous parlons bien entendu ici de la puissance de détoxification. 

 

Car dans un milieu sec, l'inflammation ne peut exister, seul l'eau en apport externe profitera à laisser l'organisme dans un état inflammatoire. L'eau laisse la place vitale aux facteurs virulent et bactériologique de proliférer. Sans eau l'organisme devra subvenir à ces propres transformations, et il n'y a pas plus pur que sa propre eau endogène. 

 

Tous virus, bactéries néfastes, cellules dégénérée seront éliminées et les cellules les plus puissantes survivront et se renforceront dans un milieu qui leur est connu. 

Pour cette raison nous devrons autant bien soigner notre retour à l'eau exogène et amener une eau la plus pur possible ainsi qu'une alimentation qui sera le fruit de toute la réussite de cette magie du vivant à travers le jeûne sans eau.

 

Comme le dit très bien mon ami le Docteur Sergej Filonov dans mon film "Choisir de guérir" ...

Le jeûne sec n'est pas une panacée de traitement ou thérapie, mais bel et bien la magie vitale de mère nature. Ni plus, ni moins. 

Pas d'apport de pilules, de compléments, de jus, de recette miracle... Mais bel et bien la magie de la vie.

Tout simplement!

Ne pas confondre simple et facile. 

Car jeûner à sec pendant plusieurs jours, demande une sacrée force mentale, un esprit confiant et une force vitale qui va accompagner au mieux la régénération, la guérison. 

 

Nous parlons bien entendu ici que si un jeûne sec long ne guérit pas une pathologie, alors plusieurs cycles de jeûne sec long seront recommandé avec des espaces différents entre une cure et l'autre. Il se peut que 3, 4 voir 6 cycles espacés de 2 voir 3 mois seront recommandés pour purifier l'entier de l'organisme et se libérer de toute pathologie comme beaucoup de personnes l'ont déjà expérimenté. 

 

Un jour de jeûne sec va vous guider sur les pistes. C'est comme apprendre à skier. On ne va pas aller directement sur la piste noir. 

Nous allons peu à peu apprendre à notre corps que rester sans manger et sans boire, ne le met pas en danger mais il s'habituer à ce changement et que tous se passe bien. 
Et petit à petit en vivant d'expérience en expérience positive à travers ces sauts dans le vide, le corps va s'habituer et reconnaître de plus en plus rapidement quand il se retrouvera en phase de rareté et recommencera cette magie du vivant qu'il sait si bien faire. 

 

Souvent nous avons du mal à comprendre et avoir la patience de notre guérison et nous voulons tous tout de suite. Être servi sur un plateau d'argent notre guérison. Je ne dis pas ici que les guérisons miracles et instantanée ne sont pas possible, j'explique ici que nous sommes constamment dans l'impatience et le manque de compréhension ou nous ne donnons jamais place à une prise de conscience que toutes ces trente ou cinquante dernières années passées à stresser notre organisme, à boire de l'alcool, fuir un deuil, nier notre souffrance, ne pas s'écouter ou écouter tous nos petits messages d'alerte que le corps nous donne, avoir un mauvais sommeil, se substituer par des excitants et dès lors ou la maladie fais surface, le diagnostic tombe, nous entrons encore plus dans un état de panique et de haut niveau de stress. 

Toutes ces années passées à ne pas écouter les alertes et penser qu'un seul cycle de jeûne sec pourra tout guérir, tout soigner est une énergie mal dirigée. 

Pourquoi? 

Car si seulement les lourdes pathologie pouvaient tous être soignée par un seul cycle de jeûne sec de 9 jours ou plus se serait bien évidemment trop facile. 

 

Et après??? 

 

Serions nous prêt à véritablement changer notre rythme de vie? De manger, de dormir, de penser, de croire différemment? 

La magie du corps nous l'a contrôleront jamais par notre mentale, nous pouvons bien entendu diriger notre mentale pour aller dans l'énergie de guérisons voulue mais cependant peut-être que le corps devra passer par plusieurs étapes de soin d'un tissu, d'un organe, avant de faire disparaître tous les symptômes (alerte du corps) qui fera ensuite disparaître le diagnostic donc la maladie. 

 

Qu'est-ce qui a inventé les maladies? 

Le corps ? L'homme ? ou le vivant ? 

 

Au fond, la maladie en tant que telle n'est que le mots donné pour désigner que quelque chose se passe pas comme nous le voulons (symptômes), voyant lumineux comme dans votre véhicule. 

Le voyant lumineux de l'huile s'allume en rouge, ceci est un symptôme, donc un message de votre véhicule que si vous ne vous arrêtez pas pour contrôler d'où provient cette problématique (Niveau d'huile? Vous remettez de l'huile. Si le niveau d'huile indique un niveau très bas, vous allez vous penchez pour contrôler si il n'y a pas de fuite du moteur et si non vous allez remettre de l'huile à niveau et l'amener chez le mécanicien pour un contrôle) ? 

Si votre mécanicien remet simplement de l'huile dans votre moteur et que par la suite, le même soucis se reproduit, vous pensez pas à lui dire de vérifier plus en détail pour voir si il n'y a pas autre chose comme problème? 

Un tuyau, un joint qui ferait que le niveau n'arrête pas de descendre. 

 

D'aller à la cause des causes des causes...

 

Si le mécanicien mettait du coca dans notre moteur, je penses pas que nous pourrons faire beaucoup de kilomètres avec notre véhicule. 

 

On en revient à dire que le moteur n'as pas reçu le bon élément pour fonctionner correctement. 

 

Pour notre corps c'est pareil.

Lui donnons nous les bons éléments pour qu'il fonctionne correctement ? 

 

Je suis d'accord, nous ne sommes pas une machine mais cela n'enlève pas le fait que si nous lui donnons pas les bons éléments pour que notre organisme fonctionne parfaitement, il sera compliqué pour lui de nous véhiculer sans casse tout au long de notre parcours de vie.